Our way

Médiation scientifique et co-construction des savoirs autour des phénomènes migratoires

Studio mobile de Radio Mega
au collège Gérard Gaud (Bourg-lès-Valence)
animé par des collégiens sur le thème des migrations.
Crédit : Radio Méga

Ce carnet hypothèses articule une réflexion interdisciplinaire en sciences sociales sur l’Histoire, les mémoires et l’actualité des migrations avec l’expérience des personnes migrantes ou immigrées.

Dans un contexte de globalisation économique, on assiste à une complexification et à une diversification des trajectoires migratoires à une échelle désormais échelle inter-continentale. Par voie de conséquence la multiplication des formes de mobilités contemporaines nécessite un examen des typologies migratoires et beaucoup de prudence dans le choix du vocabulaire utilisé pour analyser ces phénomènes et favoriser une compréhension fine de ces expériences humaines.

A partir d’études de cas sur le thème des migrations, ancrées dans le territoire de Valence Romans Agglo, du département de la Drôme et plus largement de la région Auvergne-Rhône-Alpes (frontalière avec la Suisse et l’Italie), l’Ethnopôle ambitionne de susciter des questionnements inédits sur ce sujet d’une actualité brûlante et de favoriser leur circulation au sein de la population. Faire connaître les travaux de jeunes chercheurs en sciences sociales et les œuvres d’artistes sur la thématique des migrations d’hier et d’aujourd’hui ; permettre la transmission (et la réception) de témoignages inédits ; échanger des points de vue « entre citoyens », garder une trace d’événements scientifiques et artistiques  (colloques, tables rondes, projections, expositions, ateliers d’analyses de la pratique, performances artistiques) telles sont les ambitions de ce « carnet hypothèses ».

Ces colonnes sont donc ouvertes aux étudiants, chercheurs, travailleurs sociaux, artistes, journalistes et citoyens pour échanger en brassant les savoirs, en faisant dialoguer imagination et discours rationnels, rêveries et co-construction des savoirs.