Conférences / Séminaires / Colloques

Recherche-Création : Expériences et Potentialités (EVS/IIAC/DRAC/Rize)

Images de migrations dans la recherche-création
Vendredi 21 janvier 2022
10h-13h

Lien Zoom vers la séance :
https://cnrs.zoom.us/j/91658367860?pwd=UXFqSUUySUV5VXVzVW56eDlHVHBiZz09


Depuis 2020, le séminaire « Recherche-Création : Expériences et Potentialités » constitue un lieu de
rencontres et d’échanges autour d’expériences mêlant travail artistique et scientifique. Cette nouvelle séance est née du constat d’une multiplication de projets de recherche-création dans le domaine des migrations. Depuis les années 2000, la création de nombre de réseaux de militant.es et chercheur.es sur les migrations (Traces, Migreurop, Ancrages…), mais aussi l’intérêt de différents artistes pour cette thématique (voir notamment l’exposition « Persona grata » présentée conjointement par le MacVal et le MNHI en 2018/2019) a conduit à des rapprochements féconds entre chercheur.es et artistes. Labellisée en 2018 Ethnopôle «Migrations, frontières, mémoires », le Centre du Patrimoine Arménien (CPA) à Valence participe de cette dynamique à travers ses expositions et des ateliers ouverts aux chercheur.es en sciences sociales (socioanthropologie,
géographie, histoire) et aux artistes d’horizons disciplinaires variés. Aussi a-t-il paru évident de
donner une carte blanche au CPA pour nous présenter deux de ses projets en cours qui questionnent la mise en images et en récits des expériences migratoires via la constitution d’équipes interdisciplinaires croisant enquêtes sur le terrain et créations visuelles.

Programme
10h Introduction
Marina Chauliac, UMR IIAC, DRAC Auvergne Rhône-Alpes.
Olivier Givre, UMR EVS, Université Lumière Lyon2.
Vincent Veschambre UMR EVS, Le Rize, Centre Mémoires, cultures, échanges, Villeurbanne.
Présentation du Centre du Patrimoine Arménien, ethnopôle « Migrations, Frontières, Mémoires »
Laure Piaton, directrice du CPA
Philippe Hanus, coordinateur de l’ethnopôle


10h30 ATLAS CINÉMA un livre ouvert sur les murs de la ville
Marie Arlais et Raphaël Rialland, artistes du collectif Etrange Miroir, Nantes
Recherche-Création : Expériences et Potentialités (EVS/IIAC/DRAC/Rize)
Utilisant la technique du vidéomapping, Atlas Cinéma conte l’histoire d’anonymes d’hier et d’aujourd’hui. Ces portraits donnent naissance à des cartographies qui se dessinent sur les murs et lient la petite et la grande histoire. Ce projet donne lieu à une collaboration scientifique (anthropologues, sociologues, géographes et historiens). Après une phase d’interconnaissance sous la forme de 4 workshops sur deux ans, les chercheur.e.s accompagnent la production des chapitres de l’Atlas et de leurs cartographies.
https://www.etrangemiroir.org/?portfolio=atlas-cinema


11h30 Pause


11h40 Yézidis réfugiés dans la Drôme. Un projet de livre photographique
Estelle Amy de la Bretèque, anthropologue, CNRS.
Romain Rabier, réalisateur, photographe
Basé sur une collaboration étroite entre une anthropologue et un photographe, ce projet allie réflexion anthropologique, ethnographie de terrain et travail photographique. En choisissant de mêler le texte et l’image, l’objectif est à la fois de dresser un portrait de cette communauté réfugiée dans la Drôme et, en s’appuyant sur l’enquête ethnographique, de soulever des questionnements plus globaux liés à la survivance, la migration et l’intégration.
12h40 Discussion finale

Territoire et savoirs partagés, 14-16 mai 2021 Briançon

Ateliers réflexifs entre acteurs de la solidarité et de la recherche 

Argumentaire 

Dans les montagnes du Briançonnais comme dans d’autres espaces frontaliers, les mobilités contemporaines recomposent les mouvements incessants qui ont traversé la montagne depuis des siècles (commerçants, contrebandiers, colporteurs, transhumants, résistants, armées, main d’œuvre …). Les politiques concomitantes de facilitation ou d’entrave aux  passages, les imaginaires et aménagements de l’accueil touristique ou du refuge hospitalier interrogent les positionnements d’acteurs multiples, le déploiement de stratégies de solidarité, d’évitement ou d’exclusion. Au sein de cette complexité des cultures de montagne, des lieux partagés existent ; des projets de tiers-lieux émergent ; des formes de partage se renouvellent dans la tension d’usages et d’intérêts divergents. Cette situation invite à appréhender les territoires par les co-présences ; les savoirs par les modalités de co-construction ; les recherches par les modes de restitution et de circulation des analyses. Car le chercheur, comme d’autres, est ici accueilli.    

Ces  Ateliers du Briançonnais sur les territoires et savoirs partagés, première étape de réflexions qui se veulent régulières, ont pour objectif d’ouvrir un temps de réflexion multi-acteurs au sein d’une longue temporalité d’urgences et de « crises », de confronter les attentes des uns et des autres, de proposer de nouvelles pratiques de partage, de repenser, en somme, les modalités d’une « invention collective des structures collectives d’invention” (Bourdieu 2002).

Journées d’ateliers co-construites par des acteurs de l’hospitalité du Briançonnais ( Tous Migrants, MJC du Briançonnais – centre social, Association Quatorze – Maison Bessoulie,  Médecins du Monde, Refuges solidaires, Solidarité Névache, Un thé dans la neige…) et différents acteurs de la recherche en sciences humaines et sociales (ANR LIMINAL /Inalco, CESSMA (Inalco-Université de Paris-IRD), Ethnopôle « Migrations, Frontières, Mémoires » – Valence, Institut Convergences Migrations, Geriico-Université de Lille, EHESS, Migrinter – Université de Poitiers, Pacte – Sciences Po – Université de Grenoble, Non-lieux de l’exil) avec la participation du Channel – Scène nationale de Calais et de la coopérative de tourisme solidaire Les oiseaux de passage.

  • Ateliers réservés aux inscrits, sauf table-ronde Tourisme & Migrations. Une captation vidéo de l’ensemble des réflexions sera effectuée par Marianne Chaud et Isabelle Mahenc, réalisatrices.

Collectivement coordonnées par : Anne-Laure Amilhat Szary I Stéphanie Besson I Marianne Chaud I Olivier Clochard I Emilie Da Lage I Cristina Del Biaggio I Margot Duval I Alexandra Galitzine-Loumpet I Philippe Hanus I Isabelle Mahenc I Luc Marchello I Prosper Wanner – sur une initiative d’A. Galitzine-Loumpet & L. Marchello.

Ouverture par François Héran, (Chaire Migrations et Sociétés, Collège de France et Institut Convergences Migrations )- Mesurer, débattre, agir.

Clôture par Michel Agier (EHESS-ICM- IRD) – Frontières et cosmopolitique dans le ‘monde d’après’ 

Avec la participation de  :  Francesco Ainardi I Michel Agier I Leslie Albracht I Agnès Antoine I Céline Auvray I Sarah Bachellerie I Boubacar Baldé I Bandjan I Agnès Bonneval I Brigitte Borel I Coline Castelnau I Françine Daerden I Benoit Ducos I Pâquerette Forest I Hamad Gamal I Noémie Gourmelen I François Héran I Ariane Junca I Cécile Leroux I Jean-Paul Leroux I Chowra Makaremi I Sylvia Massara I Evangeline Masson-Diez I Alain Mouchet I Emily Mugel I Lena Pasqualini I Janina Pescinski I Jean-Gabriel Ravary I  Harold Robert I Davide Rostan I Clémence Roux-Lafay I Michel Rousseau I Marie-Caroline Saglio-Yatzimirsky I Alfred Spira I Laure Stadelmann I Elsa Tyszler I Daphné Velay I Emmanuelle Vincent I Christiane Vollaire et  de quelques autres. 

Rencontres nationales des ethnopôles

« Patrimoines et création : une pollinisation par l’ethnologie », Bayonne, 9-10 mars 2020

https://www.culture.gouv.fr/Sites-thematiques/Patrimoine-ethnologique/Soutien-a-la-recherche/Colloques-seminaires-et-journees-d-etude/Rencontres-nationales-des-Ethnopoles-2020-en-ligne

Les captations vidéos de ces rencontres sont également accessibles en ligne sur la plateforme de l’Institut culturel basque :

https://www.eke.eus/fr/nouvelles/les-captations-videos-des-rencontres-nationales-des-ethnopoles-a-bayonne-sont-disponibles

La séance matinale « Patrimoines et création artistique : des rapprochements féconds pour l’ethnologie » a mis en question les catégories du patrimoine et de la création à travers l’approche ethnologique, en dépassant outils conceptuels et processus institutionnels ; la création artistique, objet d’étude et source d’inspiration pour la recherche en ethnologie, l’art comme moyen d’investigation ethnologique et l’ethnologie des pratiques culturelles immatérielles ont été mises à l’honneur. L’après-midi, la séance consacrée aux « Écritures artistiques de l’ethnologie » a évoqué l’usage, par plusieurs des Ethnopôles, des formes du langage artistique pour restituer et assurer la médiation de la recherche en ethnologie (ateliers d’écriture, formes théâtrales, créations numériques, etc.), sans exclusive vis-à-vis des pratiques artistiques convoquées.

Images migrantes

Rencontres cinéma et migrations : du 25 au 29 septembre 2019, à Lyon

Les migrations – sujet majeur de notre temps que ne cesse d’interroger le réseau Traces – sont au cœur des débats politiques, localement et internationalement. À ces débats sont souvent associées des images tragiques et des imaginaires en confrontations.

Le cinéma, et plus largement les images diffusées sur une multitude de supports racontent la métamorphose du monde  : sa “mondialisation” descendante mais aussi sa “mondialité” ascendante. Depuis ses origines, le cinéma a toujours été tourné vers l’altérité, et les migrations ont rapidement été inscrites dans ses récits.Il est incontestable que les migrations sont l’objet d’une production d’images de plus en plus pléthorique, depuis les images tournées avec des smartphones et aussitôt diffusées sur les réseaux sociaux jusqu’aux plus grosses productions ciné­matographiques. Il est de fait intéressant de constater et d’analyser comment, dans le même temps, ces images, véhicules de représentations diverses, bougent. C’est pourquoi Traces a intitulé ces rencontres Images migrantes. L’image ne fait pas que refléter nos regards, elle les déplace. L’étranger, hier figure quasi-caricaturale, secondaire dans les scénarios, devient un acteur principal. L’exilé fabrique et nous propose désormais ses propres repré­sentations, élève sa voix et s’empare de l’image, levier incontournable dans les luttes pour la revendication des droits.

Lors de ces rencontres, nous évoquerons ces divers aspects qui font les images et les imaginaires des migrations : jeudi, les frontières, dimanche l’accueil, et, samedi, des questions plus formelles de cinéma (comment raconte-t-on les migrations ?). Vendredi, nous réfléchirons plus précisément à la question de la prise de parole des “migrants” lors d’un atelier de recherche ouvert au public. Un autre atelier, de réalisation, sera également proposé à des jeunes arrivants étrangers. Nous espérons que chacune de ces séances, accompagnées de cinéastes, de chercheur·es ou de représentant·es du monde associatif ou des institutions concernées, sera l’occasion d’échanges riches.

Vous espérant nombreux et nombreuses lors de ces rencontres, terminons sur une citation extraite du film “Les Sauteurs” qui a inspiré l’affiche de ces premières Images migrantes. L’acteur-réalisateur, qui s’apprête à franchir la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla, dit : « Quand on regarde le monde au travers d’une caméra, on commence à percevoir l’entourage différemment. Je commençais à prendre plaisir à la création d’images, elles ont un sens pour moi, je sens que j’existe car je filme ».

Bonnes rencontres.

TRACES, Histoire, Mémoires et Actualité des migrations en région Auvergne-Rhône-Alpes.

www.traces-migrations.org / ​​www.facebook.com/traces.migrations

Colloque

Mobilités sociales et migrations internationales

Colloque international organisé avec le soutien de l’IC Migrations et du Labex Transfers, 13 et 14 juin 2019, PSE (Paris).

Ce colloque, invitant à penser les liens entre migrations internationales et mobilités sociales, voudrait faire émerger un ensemble de travaux réactualisant la question des mobilités sociales en migration. Il vise à interroger, du point de vue des dynamiques de mobilités sociales, la multiplicité des positionnements sociaux des migrants d’une société à une autre. L’appel à communications s’adresse aux chercheurs (doctorants, jeunes docteurs et titulaires) dans l’ensemble des disciplines des sciences sociales, notamment sociologie, anthropologie, démographie, histoire, science politique, sciences économiques, géographie.

http://cems.ehess.fr/index.php?4375

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search