Les chevaliers du couteau

Usages journalistiques et politiques d’une formule italophobe à la fin du XIXe siècle

Philippe Hanus

La catégorisation d’un Autre comme un élément à séparer de l’ensemble que l’on constitue est la démarche centrale des processus d’exclusion nécessaires à la construction des rapports entre État et société.  Sous la Troisième République, l’amorce d’une telle catégorisation est l’œuvre de certains représentants des élites cultivées qui désignent l’immigré italien comme fauteur de trouble et « envers du national ». 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search