Plutôt mourir debout que de vivre à genoux

Nathalie Lignier-Morel, guide conférencière

Retour sur le spectacle Les Sans

Librement inspirée du livre Les damnés de la terre de Frantz Fanon, le propos porté par la création théatrale Les sans… dépasse de loin les frontières de l’Afrique post-coloniale, pour atteindre une dimension universelle.



Citer ce billet
Philippe Hanus (2020, 29 avril). Plutôt mourir debout que de vivre à genoux. Ethnopôle "Migrations, Frontières, Mémoires" Consulté le 23 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/qss1

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search