« À Valence tout le monde connait un Arménien ! »

À propos d’une enquête ethnographique dans la cité rhodanienne

Paul-Emile Aguerre, Master 2 recherche, « Mobilités, hommes, temps, espaces », Université Lumière Lyon 2

Présentée comme « la ville aux 10% d’arméniens » et donc haut lieu de la diaspora arménienne française, Valence semble à première vue ne pas correspondre à l’idée que l’on se fait d’une « petite Arménie » : un quartier avec des caractères distincts du reste de la ville. En effet peu d’éléments pittoresques retiennent l’attention du passant : les rues du Haïnots (le quartier arménien) sont peu animées et n’attirent guère le regard.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.